Le développement durable,
c’est construire pour longtemps !

La vision de Tokuyama

le mot du directeur

2.png

Le Groupe Tokuyama pour ses activités R.S.E (Responsabilité Sociétale d’Entreprise), se conforme en tous points à sa politique de base qui consiste à entreprendre en harmonie avec la Société civile.
Nous sommes convaincus que les actions R.S.E participent au développement durable de nos activités professionnelles.
Pour encourager ce mode de gouvernance, nous favorisons les échanges et les partenariats avec les Entreprises reconnues comme respectueuses de l’environnement et des valeurs humaines.
C’est ainsi que le développement durable est intégré en permanence dans notre démarche depuis de nombreuses années :

• Pour la qualité : Nos produits sont certifiés NF-Liants hydrauliques depuis 1980 et l’usine est certifiée ISO 9001 depuis février 2004 ;
•   Pour l’environnement : Notre site est certifié ISO 14001 depuis février 2005 ;
•   Pour la sécurité : Nous intégrons dans l’usine toutes les règles et directives développées par le groupe en matière d’hygiène et de sécurité.
Ces dernières années ont été marquées par des efforts particuliers dans principalement deux domaines :
•  La sécurité, en accentuant les efforts de formation pour développer les compétences de nos collaborateurs pour leur propre sécurité et en implémentant dans l’usine les 14 directives de sécurité concernant toutes les activités de notre profession
•  La construction d’un turbo-séparateur et d’une station de mélange permettant de maximaliser l’incorporation de cendres volantes susceptible d’être produites par la future centrale thermique de la SLN. Initialement prévue pour valoriser l’essentiel des cendres produites par PRONY ENERGIE avérées malheureusement impropres à valorisation, l’installation mise en place répond parfaitement au développement durable, car il satisfera toutes les parties prenantes :
    o   SLN qui sera débarrassée d’une bonne part de déchets ultimes pour elle : cendres et gypse ;
    o   Nos Clients qui auront à leur disposition des ciments ayant une meilleure maniabilité. La Nouvelle Calédonie par une économie de sortie de devises pour l’achat de matières premières ;
    o Tokuyama Nouvelle-Calédonie par la réduction de sa consommation d’électricité à la tonne de ciment produite et par la diminution de ses importations de matières premières.

Ceci ne veut pas dire que nous ne maintenons pas nos efforts sur les autres domaines :
•   Nous traitons soigneusement nos ciments produits afin de réduire le Chrome VI sous le seuil de 2 ppm requis.
•   Nous utilisons systématiquement toutes les filières de recyclage ou d’élimination de nos déchets disponibles sur le territoire;
•   Nous sommes soucieux à tout moment de respecter au mieux les exigences de l’arrêté ICPE qui préside à l’exploitation de notre industrie (maîtrise de nos eaux usées, des eaux de ruissellement ; maîtrise de nos rejets atmosphériques ; etc.);
•   En dépit du fait que nous n’y sommes pas tenus légalement, nous animons un Comité d’Œuvres sociales facilitant l’organisation d’actions sociales, culturelles, sportives et de loisir au profit des salariés et de leurs familles.
•   Par l’imposition ferme de nos règles en matière d’environnement et de sécurité en direction des sociétés partenaires et autres sous-traitants, nous contribuons de manière significative à l’amélioration globale de ces problématiques dans le tissu économique calédonien.

Bien entendu, nous rendons compte régulièrement de nos progrès dans des rapports d’état, tels que celui que nous vous invitons à consulter (voir bilan des A.E.S dans la même rubrique) &
Je ne peux terminer cet édito sans remercier l’ensemble des collaborateurs de Tokuyama Nouvelle-Calédonie pour leur engagement dans l’amélioration continue de notre process, de nos performances économiques et de nos progrès dans les domaines de l’environnement et la sécurité.


Naoki Muratake
Directeur Général de Tokuyama Nouvelle-Calédonie